/system/images/000/000/170/En-tete_default.png/system/images/000/000/169/Poly_default.png

CIGI2011

St-Sauveur, Québec, 11 — 14 octobre 2011

Horaire Auteurs Mon horaire
Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402

MC1 Session spéciale : Dynamique des connaissances et compétences (2)

12 oct. 2011 14h00 – 15h40

Salle: Chamonix B

Présidée par Eric Bonjour

4 présentations

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h00 - 14h25

    Démarche d’identification des compétences requises basée sur une approche fonctionnelle

    • Abdo Boumane, ENSAT
    • Naoufal Sefiani, INSA-Lyon
    • Jean-Pierre Campagne, prés., INSA-Lyon
    • Driss Bouami, EMI

    L’approche compétence apporte une nouvelle vision aux problématiques auxquelles les organisations sont confrontées. Dans cet article, nous présentons une démarche d’identification des compétences requises ainsi que son application dans le domaine de la logistique. Notre démarche est basée sur une approche fonctionnelle.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h25 - 14h50

    Prise en compte des évolutions de compétences pour les ressources humaines

    • El Awady Attia, prés., Université de Toulouse
    • Philippe Duquenne, Université de Toulouse
    • Jean Marc Le Lann, ENSIACET

    Les impératifs croissants de réactivité des entreprises manufacturières face à l’instabilité des marchés suscite un fort besoin de flexibilité dans leur organisation. Le personnel de l’entreprise étant de plus en plus considéré comme le noyau de la structure organisationnelle, une bonne gestion prévisionnelle des ressources humaines et de leurs compétences s’avère capitale pour les performances dans de nombreux secteurs industriels. Ces organisations se doivent d’élaborer des stratégies à court, moyen et long termes concernant la préservation et le développement des compétences. Dans cet article, nous nous penchons sur la programmation de projet multi-périodes, en considérant le problème de l’affectation des effectifs avec deux degrés de flexibilité. Le premier résulte de l’annualisation du temps de travail, et concerne les politiques de modulation d’horaires, individuels ou collectifs. Le deuxième degré de souplesse est la polyvalence des opérateurs, qui induit une vision dynamique de leurs compétences et la nécessité de prévoir les évolutions des performances individuelles en fonction des affectations successives. Nous sommes résolument dans un contexte où la durée prévue des activités n’est plus déterministe, mais résulte des performances des acteurs choisis pour les exécuter. Nous présentons ici une modélisation mathématique de ces compétences, et la résolution d’un exemple de planification basée sur les algorithmes génétiques.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h50 - 15h15

    Configuration de connaissances pour la génération d'applications métier

    • Cyrille Vernier, prés., UTBM - M3M
    • Toufik Boudouh, UTBM - M3M
    • Nadhir Lebaal, UTBM - M3M
    • Samuel Gomes, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

    Dans un contexte industriel de développement de produits où les entreprises doivent être de plus en
    plus compétitives, l’intégration du savoir faire et notamment des différentes règles de conception produit - procédés dès les
    premières phases de développement prend une place de plus en plus importante. Les bases de connaissances ainsi que les
    applications métier associées permettent aujourd’hui des couplages associatifs avec des modèles géométriques
    paramétrés. Ces modèles pilotés par des règles métier sont le résultat d’une méthodologie rigoureuse de
    capitalisation et de management de la connaissance. Nous nous intéressons ici à la problématique d’intégration des
    connaissances métier en conception de systèmes mécaniques et des procédés de fabrication associés, visant à la
    réutilisation de solutions validées et éprouvées, dans l’objectif d’automatisation de la conception routinière des
    produits. Nous nous intéressons plus précisément à une démarche de génération d’applications métier pertinentes afin
    d’aider les concepteurs lors de la phase de conception. Nous proposons dans cet article, une méthodologie globale
    « hautement productive » permettant de gérer en parallèle la capitalisation et la mise à disposition du savoir faire lors des
    différents projets de l’entreprise.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    15h15 - 15h40

    Intégration de la gestion des compétences dans le pilotage couplé de la conception système-projet

    • Christophe Merlo, prés., ESTIA
    • Véronique Pilnière, ESTIA

    La gestion des compétences est devenue un enjeu important des entreprises ces dernières années. Étroitement liée à la gestion des connaissances, elle s’en différencie en considérant les capacités d’un individu à agir via leurs connaissances. Elle devient un outil de l’entreprise pour permettre de gérer les ressources humaines sur le long terme. Pouvoir caractériser les compétences utiles, pouvoir évaluer comment elles sont améliorées par l’expérience et donc pouvoir sélectionner des membres d’une équipe projet en fonction des compétences mobilisables ou à améliorer sont quelques unes des préoccupations que se posent les responsables d’entreprises. Nous nous focalisons dans cet article sur le pilotage des activités de conception et nous proposons d’intégrer la gestion des compétences comme un moyen pour les chefs de projet, à un niveau opérationnel, de constituer des équipes plus pertinentes et plus performantes, tout en
    maintenant un lien avec les préoccupations des départements ressources humaines. Nous nous appuyons sur le projet ATLAS, portant sur le couplage entre conception de systèmes et pilotage des projets de conception, pour proposer un premier outil permettant de gérer les compétences au sein d’un projet de conception.

Retour