/system/images/000/000/170/En-tete_default.png/system/images/000/000/169/Poly_default.png

CIGI2011

St-Sauveur, Québec, 11 — 14 octobre 2011

Horaire Auteurs Mon horaire
Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402

JF5 Session spéciale : Santé, sécurité et ergonomie industrielles (1)

13 oct. 2011 14h50 – 16h30

Salle: Matterhorn A

Présidée par Daniel Noyes

2 présentations

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h50 - 15h15

    Conception d'un outil d'observation et de suivi de procédures de cadenassage en milieu industriel

    • Damien Burlet-Vienney, prés., IRSST
    • Yuvin Chinniah, École Polytechnique de Montréal
    • El-Kébir Boukas, École Polytechnique de Montréal
    • Ary Pizarro-Chong, École Polytechnique de Montréal
    • Moaad El Aboudi, École Polytechnique de Montréal

    Au Québec, d’après le Règlement sur la santé et la sécurité du travail, pour tout travail de maintenance, de réparation ou de déblocage sur une machine ou un procédé, les travailleurs doivent appliquer une procédure de cadenassage. Toutefois, le milieu industriel au Québec semble éprouver des difficultés dans l’appropriation, le développement et la mise en application du cadenassage. Des rapports d’accidents graves, souvent mortels, récemment produits au Québec par la Commission de la santé et de la sécurité du travail et impliquant des machines industrielles, montrent l’ampleur du problème de l’application des procédures de cadenassage. Dans ce contexte, un outil intelligent, incorporé lors de la conception d’un équipement, en mesure d’aider les travailleurs à appliquer et à auditer leurs procédures de cadenassage semble avoir son utilité. Aussi, la conception d’un prototype a été explorée et mise en application en laboratoire pour une opération d'entretien sur une presse à injection plastique automatisée. Son architecture a été basée sur trois cartes électroniques, des capteurs et des communications sans fil. Malgré les limites de la version préliminaire, la faisabilité d’un outil d’observation et de suivi des procédures de cadenassage a été démontrée lors de cette étude exploratoire.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    15h15 - 15h40

    Approche pour la déclinaison des exigences de sûreté des systèmes complexes

    • Romaric Guillerm, LAAS-CNRS
    • Hamid Demmou, prés., LAAS-CNRS
    • Nabil Sadou, SUPELEC

    Cet article s’intéresse à la définition et à la gestion des exigences de sûreté des systèmes complexes. On constate que, d’une part, l’ingénierie des exigences est l’un des processus les plus critiques de la conception système et, d’autre part, que les
    propriétés de sûreté sont des propriétés émergentes qui résultent d’interdépendances entre les composants d’un système et de l’interaction avec son environnement. Il est donc nécessaire d’accorder une attention particulière aux exigences de sûreté. Ces propriétés doivent être considérées globalement au niveau du système complet si l’on souhaite qu’elles soient respectées. Elles ne peuvent être attribuées localement. L’approche proposée dans cet article permet de définir la propriété de sûreté au niveau système suite à des analyses de risque et ensuite décliner ces dernières au niveau des sous-systèmes. Elle est basée sur l’analyse AMDEC et les arbres de défaillance et formalisée grâce à l’utilisation d’UML.

Retour