/system/images/000/000/170/En-tete_default.png/system/images/000/000/169/Poly_default.png

CIGI2011

St-Sauveur, Québec, 11 — 14 octobre 2011

Horaire Auteurs Mon horaire
Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402

JE4 Session spéciale : Transport et mobilités urbaines

13 oct. 2011 10h20 – 12h00

Salle: St Moritz

Présidée par Nicolas Malhéné

4 présentations

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    10h20 - 10h45

    Portrait des pratiques organisationnelles de sécurité des transporteurs routiers de matières dangereuses au Québec

    • Ingrid Peignier, prés., CIRANO
    • Nathalie de Marcellis-Warin, École Polytechnique de Montréal
    • Martin Trépanier, Polytechnique Montréal, CIRRELT

    Pour se conformer à la réglementation actuelle, les sites industriels utilisant des matières dangereuses (MD) prennent de plus en plus de décisions reliées au stockage susceptibles d’augmenter le nombre de livraisons. Ces
    comportements vont engendrer un transfert de risque du site fixe vers le transport. Il paraît donc important de gérer le risque globalement sur l’ensemble de la chaîne logistique. Dans une étude antérieure, nous avons montré que les sites fixes de MD se soucient généralement de la gestion des risques. Qu’en est-il des transporteurs de MD ? Afin de dresser un portrait des pratiques organisationnelles de sécurité qu’ils ont mises en place pour diminuer le risque d’accidents, nous avons développé une enquête par questionnaire qui a été envoyée à 1450 transporteurs routiers de MD au Québec. Nous présentons ici les principaux résultats de cette enquête innovante, couvrant à la fois des éléments techniques et organisationnels. Les résultats montrent que la plupart des transporteurs de MD interrogés ont implanté des pratiques organisationnelles de sécurité appropriées (comités SST, séances d’information, programme spécifique de prévention des accidents, etc) et sont en général conscients des risques que le produit transporté représente. Certains risques semblent toutefois sous-estimés (risques reliés au chargement/déchargement, stockage temporaire, livraisons multi-clients, etc.).

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    10h45 - 11h10

    Modélisation des processus décisionnels d’une société de transport collectif en situation d'urgence

    • Aurélie Le Guen, École Polytechnique de Montréal
    • André Langevin, Polytechnique Montréal
    • Martin Trépanier, prés., Polytechnique Montréal, CIRRELT
    • Nathalie Perrier, École Polytechnique de Montréal

    Cet article expose un projet d'étude sur la gestion des perturbations dans un réseau de transport collectif par autobus. Les recherches actuelles portent principalement sur le développement d'outils informatiques d'aide à la décision. Ces outils proposent des solutions afin d'aider les gestionnaires dans la régulation du réseau et permettent d'augmenter la vitesse de réactivité des sociétés de transport collectif afin de maintenir le service. Cet article tend à démontrer qu'un autre aspect peut être étudié afin
    d'améliorer cette réactivité. Le projet propose d'observer l'aspect organisationnel d'une société de transport afin de comprendre les processus décisionnels qui influent sur la réactivité d'une société en situation d'urgence.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    11h10 - 11h35

    Contribution à la définition d’une méthodologie et d’un outil de modélisation et de mesure de la performance des services publics.

    • Mounir Badja, IMS Université de Bordeaux
    • Thècle Alix, prés., Université de Bordeaux
    • Yves Ducq, IMS Université de Bordeaux

    Les organismes de service public doivent relever de nouveaux défis parmi lesquels la satisfaction de leurs partenaires de manière efficiente. Pour répondre à de telles exigences, ces organismes doivent définir une stratégie de gestion des services et mettre en place un système de mesure de performance permettant d’apprécier les résultats obtenus.
    De par leur nature, les organismes de service public sont concernés par les problématiques inhérentes aux services (une définition parfois floue, des difficultés à modéliser et à contrôler l’activité de service, une interaction forte avec l’usager qui rend le service difficile à évaluer, etc.) en plus d’être soumis à la loi organique relative aux lois de finance. Il en résulte une complexité d’analyse et de compréhension de ce que sont les services publics et des moyens permettant de les rationaliser.
    L'objectif de ce papier est de proposer un cadre de référence pour la mesure de la performance des services publics. Cette proposition s’appuie sur une représentation du service par le biais d’un modèle nécessaire au cadrage de l’activité de service. La méthodologie proposée est illustré au travers d’un cas d’étude et un outil logiciel supportant la méthodologie est introduit.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    11h35 - 12h00

    La mixité voyageurs/fret comme facteur de performance pour la mobilité urbaine

    • Anna Trentini, prés., EIGSI
    • Nicolas Malhene, EIGSI
    • Hugues Molet, ENSMP

    Cette étude, conduite dans le cadre du projet de recherche national ANR CGOODS qui réunit plusieurs partenaires académiques et institutionnels, se propose d’évaluer l'intérêt de la mise en œuvre d’un système de transport urbain mixte au profit de voyageurs et du fret. Le système de transport proposé assure la distribution de marchandises à partir d’un centre de distribution urbaine, en s’appuyant sur une ligne de transport en commun. Les véhicules circulant sur la ligne utilisent leur capacité résiduelle pour transporter les marchandises. La marchandise est déchargée aux arrêts de la ligne. Un système de distribution capillaire associé à chaque arrêt assure la livraison de la marchandise aux destinataires finaux par des tournées. Nous visons à définir d’un point de vue organisationnel et fonctionnel les atouts économiques, environnementaux et sociétaux de ce système; le but étant de fournir un cadre méthodologique pour guider
    sa mise en place.

Retour