/system/images/000/000/170/En-tete_default.png/system/images/000/000/169/Poly_default.png

CIGI2011

St-Sauveur, Québec, 11 — 14 octobre 2011

Horaire Auteurs Mon horaire
Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402

MC3 Session spéciale : Innovation, conception et prise de décision dans l'ingénierie système (1)

12 oct. 2011 14h00 – 15h40

Salle: Edelweiss B

Présidée par Emmanuel Caillaud

4 présentations

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h00 - 14h25

    Modèle d’analyse de la valeur de l’innovation des systèmes de produit - service

    • Thècle Alix, prés., Université de Bordeaux
    • Gregory Zacharewicz, Université de Bordeaux
    • Nicolas Perry, LGM²B

    L’économie traditionnelle basée sur la vente d’un produit à un client est actuellement remise en question par l’intérêt grandissant de ce dernier pour la valeur d’usage du produit au-delà de sa valeur d’échange. En conséquence, les industriels doivent dorénavant considérer la satisfaction d’un besoin par la proposition d’un couple produit et service (PSS). Le traitement simultané de ces deux enjeux permettra d'améliorer la position dans la chaîne de valeur, d’accroître la valeur ajoutée de l’offre et d'améliorer le potentiel d'innovation de l’entreprise productrice de la solution PSS.
    Le challenge se situe donc dans l’optimisation du ratio valeur d’usage/prix de l’offre PSS pour le client et également pour l’industriel. Nous proposons dans cette contribution les prémices d’un modèle d’analyse de la valeur de l’innovation des systèmes de produits et services. Nous avons pour cela identifié les fonctions attendues d’un PSS pour le client et celles attendues par le fournisseur de la solution. Ces fonctions rapportées au coût global du système permettent de déterminer la valeur de l’offre pour les protagonistes et d’aider à la décision du développement effectif de l’offre.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h25 - 14h50

    Segmentation sociale d’inventeurs : le cas de l’industrie de la nanotechnologie au Canada

    • Ahmad Barirani, prés., École Polytechnique de Montréal
    • Catherine Beaudry, École Polytechnique de Montréal
    • Bruno Agard, Polytechnique Montréal, CIRRELT

    À l’ère de la globalisation, il est de plus en plus important pour les pays avancés d’améliorer leur capacité d’innovation afin de conserver leur avance technologique vis-à-vis des pays en émergence. Pour y arriver,certains modes de pensées et pratiques relatives à la gestion de l’innovation doivent être revus afin de permettre un meilleur rendement des innovateurs. L’analyse des réseaux d’inventeurs a récemment reçu beaucoup d’attention dans les milieux académiques. Ces techniques permettent d’observer les interactions sociales des
    inventeurs dans leur milieu de pratique et de voir comment le capital social de chaque inventeur a un impact sur son rendement en innovation. Cet article propose une nouvelle méthode d’analyse des réseaux d’inventeurs. Notre méthodologie consiste d’abord à segmenter les inventeurs suivant leur capital social pour ensuite mesurer le rendement moyen de chaque segment trouvé. Cette méthode sera appliquée au cas des inventeurs canadiens de
    brevets en nanotechnologie. Nous pourrons ainsi identifier les types de profils sociaux qui sont les plus productifs au sein de la communauté d’inventeurs canadiens en nanotechnologies.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    14h50 - 15h15

    Innovation produit et innovation organisationnelle : quel apport de l'ingénierie système ?

    • Ioana Deniaud, prés., Université de Strasbourg
    • Jean-Pierre Micaelli, Université de Lyon
    • Eric Bonjour, Université de Franche-Comté

    Les entreprises doivent à la fois maîtriser le développement de leurs produits et lancer des produits innovants. Pour les aider à bien concevoir leurs produits, des méthodes d'ingénierie ont été regroupées sous le terme d'ingénierie système. Mais ces méthodes se focalisent surtout sur la conception routinière, sans prendre en compte les processus d’innovation. Dans cette communication, nous allons nous interroger sur la possibilité de l’ingénieur système à faire émerger l’innovation. Pour y répondre nous allons tout d’abord montrer l’importance de la prise en compte à la fois du domaine du produit et de celui de l’organisation. Par la suite nous proposons de nouveaux processus d’IS et nous montrons en quoi l'un de ses outils appelé « matrices structurelles de conception » peut être utile au manager pour explorer, séparément ou conjointement, des scenarii d’évolution des produits et des organisations.

  • Cal add eabad1550a3cf3ed9646c36511a21a854fcb401e3247c61aefa77286b00fe402
    15h15 - 15h40

    Modélisation des processus d’innovation en PME

    • Hervé Christofol, prés., Arts et Métiers ParisTech
    • Patrick Corsi, Arts et Métiers ParisTech
    • Pascal Crubleau, Arts et Métiers ParisTech
    • Anthony Delamarre, Université d'Angers
    • Henri Samier, Arts et Métiers ParisTech

    L’innovation est un processus complexe à plus d’un titre. L’organisation des phases amont des projets d’innovation mobilise des équipes interdisciplinaires qui mettent en oeuvre une multitude de méthodes. Les travaux de recherche des auteurs les ont conduits à proposer des liens féconds entre une sélection d’outils et de méthodes afin de modéliser les processus et proposer une organisation pertinente et efficiente par rapport aux objectifs et aux contraintes des PME. L’objectif de cet article est de présenter plusieurs boucles vertueuses au sein de ce processus qui génère des connaissances et fait évoluer les compétences et les pratiques.

Retour